Choose language

Le moyen d’action le plus puissant
pour le climat et la planète

flow earth permet la décarbonation au travers des contrats Skymining.

En un seul et même procédé, Skymining utilise des plantes C4 pour éliminer le CO2 de l’atmosphère, réduire les émissions primaires provenant des énergies fossiles et restaurer les écosystèmes par l’ajout de carbone dans les sols.

Skymining élimine le CO2 de l’atmosphère 10 fois plus vite que les arbres, tandis que les plantes C4 stockent 5 fois plus de carbone que les forêts. Skymining est certifié ISO 14064 par DNV (Veritas).

Les revenus générés par les fermes Skymining financent la majeure partie du coût de nos contrats de décarbonation (CDR), ce qui leur permet de s’autofinancer.

flow earth permet la décarbonation au travers des contrats Skymining.

En un seul et même procédé, Skymining utilise des plantes C4 pour éliminer le CO2 de l’atmosphère, réduire les émissions primaires provenant des énergies fossiles et restaurer les écosystèmes par l’ajout de carbone dans les sols.

Skymining élimine le CO2 de l’atmosphère 10 fois plus vite que les arbres, tandis que les plantes C4 stockent 5 fois plus de carbone que les forêts. Skymining est certifié ISO 14064 par DNV (Veritas).

Les revenus générés par les fermes Skymining financent la majeure partie du coût de nos contrats de décarbonation (CDR), ce qui leur permet de s’autofinancer.

Skymining®, notre procédé de capture du CO2,
permet une décarbonation abordable en accomplissant 3 fonctions principales

1. Éliminer le CO2 de l’atmosphère

Capturer votre CO2 à l'aide de plantes C4

En savoir plus

Capturer votre CO2 à l'aide de plantes C4

Notre processus Skymining®, validé par la norme ISO 14064, combine la capture du CO2 dans l'atmosphère avec des méthodes de séquestration à long-terme et permanente du carbone.
La méthode de capture du CO2 la plus abordable et la plus déployable à grande échelle consiste à cultiver des plantes C4 sur des terres marginales afin de créer de nouveaux sols ou de régénérer des terres agricoles endommagées.
Les plantes C4 sont les pompes à CO2 les plus efficaces au monde
Alors que les plantes C4 ne représentent que 5 % de la biomasse mondiale, elles sont responsables de 23 % du stockage du carbone terrestre. Sur les 10 premières années de culture, ces plantes peuvent surpasser jusqu’à 10 fois la capacité de capture du CO2 des arbres.
Deux types de séquestration permanente du carbone

Sous la surface, de vastes systèmes de racines répandent du carbone dans le sol par le biais de réseaux de mycélium. Seul le carbone stocké durablement dans le sol est pris en compte. La biomasse aérienne est transformée en biochar par pyrolyse à échelle industrielle, permettant un stockage permanent supérieur à 1 000 ans lorsqu’il rendu à la terre sous forme d’engrais biologique.

Une croissance très rapide

Comme l’explique cet extrait d’un documentaire de la BBC, les plantes C4 peuvent atteindre 4 mètres de haut en seulement 3 mois, ce qui permet deux, voire trois, récoltes par an.

Lire la vidéo

Copyright ©BBC

Teak tree
Le Teck

Nous avons choisi d’intégrer le Teck à la structure globale de nos tokens pour sa croissance rapide, sa capacité d’absorption de carbone et la valeur très élevée de son bois. Le Teck permet d’étendre nos projets aux régions tropicales d’Asie.

Oak tree
Le Chêne

Le Chêne compte parmi les arbres capables de séquestrer le plus de carbone au monde. La majorité des espèces de Chêne poussent en zones tempérées, nous permettant ainsi d’inclure des projets en Europe et aux États-Unis. La longue durée de vie du Chêne lui permet de stocker du carbone pendant des siècles.

2. Régénérer les écosytèmes

Stocker votre CO2 durablement dans les sols régénérés

En savoir plus

Stocker votre CO2 durablement dans les sols régénérés

Un stockage permanent supérieur à 1 000 ans
Notre chaîne de valeur combine les cellules spéciales des plantes C4, qui sont les pompes naturelles de capture du CO2 les plus efficaces au monde, avec une technologie moderne de pyrolyse à échelle industrielle capable de convertir toute plante en biochar. Le procédé Skymining® est déjà validé par la norme ISO 14064, et la production de biochar dépend simplement de l’ajustement de la température et de la durée de la pyrolyse dans le cadre de ce procédé.
Le biochar est un produit très spécial ; il s’agit de biomasse convertie en carbone presque pur, où chaque gramme a une surface moléculaire d'environ 200 m². Lorsque l'on applique du biochar sur les sols, cela permet non seulement de capturer définitivement le carbone de l'atmosphère, mais aussi d'augmenter la capacité de rétention d’eau des sols, de stimuler l’activité biologique, d’augmenter la matière organique, de réduire le besoin d'engrais azotés sur les terres tout en augmentant considérablement le rendement des cultures.

Projets Teck

Stockage permanent de 100 à plus de 1 000 ans

Nous utilisons le Teck pour stocker le carbone de trois façons différentes : 1) en permettant aux arbres sélectionnés de continuer à pousser pendant des siècles, 2) en l’utilisant comme matériaux de construction et de meubles, et 3) en transformant les branches et autres bioproduits du Teck en biochar. Les plantations de Teck ont généralement besoin de 24 ans pour atteindre une taille commercialement viable, pour ensuite devenir des produits en bois précieux dont la durée de vie est de 75 ans. La période de stockage totale du carbone est donc au minimum de 100 ans. Tous les résidus issus de la transformation du Teck sont ensuite transformés en biochar utilisé sur les sols des fermes et des forêts, permettant un stockage permanent supérieur à 1 000 ans.

Projets Chêne

Stockage permanent de 200 à plus de 1 000 ans
Notre objectif principal avec le Chêne est de créer de nouvelles « forêts anciennes » et de capturer et stocker du carbone pendant des siècles dans des arbres vivants. Au cours du processus, des coupes partielles de chêne (éclaircies) seront effectuées pour en faire des matériaux de construction ou des meubles, tandis que les résidus forestiers seront à nouveau soumis à la pyrolyse pour un stockage permanent supérieur à 1 000 ans. À partir de l’année 5, ces forêts commenceront à générer des revenus grâce à la récolte de produits secondaires.

3. Remplacer les énergies fossiles

Transformer les plantes C4 en carburants à bilan carbone négatif
En savoir plus

Transformer les plantes C4 en carburants à bilan carbone négatif

Une fois les sols enrichis par l'ajout de grandes quantités de biochar, les fermes augmentent considérablement leur capacité de production en nourriture, fibres et carburant

Biomasse pour carburant liquide

Une nouvelle ère pour les carburants d’aviation durables

Au terme d’années de recherche et de développement, nous avons résolu les graves problèmes éthiques et commerciaux que rencontraient jusqu’alors les filières de production de carburants liquides renouvelables. Les cultures utilisées comme matière première pour la production future de carburant sont différentes de celles destinées à la production de nourriture, et notre procédé est éprouvé à l’échelle industrielle. Nos carburants finaux auront un bilan carbone négatif, selon l’Analyse du Cycle de Vie (ACV) validée par DNV (ISO 14064).

Biomasse pour carburant solide

Combustible à bilan carbone négatif (CNF)

La crise énergétique actuelle en Europe a contraint de nombreux pays à réactiver des centrales à charbon mises hors service. Le besoin de combustible solide à bilan carbone négatif n’a jamais été aussi important. Cette même problématique touche aussi le très vaste marché des granulés de bois (pellets).

Des études récentes ont montré que de nombreux pellets proviennent de forêts anciennes et ont donc un impact carbone similaire à celui du charbon fossile. Nous prendrons soin de fournir le combustible à carbone négatif (CNF) issu de nos cultures pour palier à cette dérive.

Nourriture

Nous sommes actuellement confrontés à une crise alimentaire et énergétique, en plus de la crise climatique déjà connue. En enrichissant les sols des fermes existantes et en créant de nouvelles exploitations sur des terres marginales, nous augmenterons les rendements de la future production alimentaire.

Le biochar est réputé pour sa capacité à augmenter la rétention d’eau dans les sols, à accroître le rendement des cultures et à réduire le besoin d’engrais azotés, diminuant ainsi les émissions de gaz à effet de serre des exploitations agricoles.

Fibre

Composites à base de chanvre

La demande de fibres dérivées de la biomasse ne cesse de croître sur le marché pour remplacer les matériaux de construction et de production à forte empreinte carbone. Les composites à base de chanvre peuvent être traités pour devenir plus résistants que l’acier.


Les revenus générés par les cultures C4 vont réduire
le coût de capture et de stockage du CO2
Contactez nous
Un procédé validé ISO 14064

Le procédé Skymining® est soutenu par une validation ISO 14064 délivrée par DNV qui confirme la capacité de séquestration du carbone organique dans le sol et l’élimination du dioxyde de carbone (CDR) de nos projets.

L'abondance par la réciprocité

Nous faisons actuellement face à de multiples crises existentielles qui semblent avoir une seule source : nous avons perdu la réciprocité entre la société et la nature. Notre mission est de restaurer cette réciprocité.

Si nous restituons le carbone issu de nos émissions de CO2 pour régénérer nos sols, la terre nous rendra davantage. La capacité de la nature à transformer, au fil du temps, une simple pomme en 100 pommiers, et une unique tonne d’herbe en 100 tonnes, est le miracle qui peut arrêter le réchauffement climatique, restaurer nos écosystèmes et subvenir à tous nos besoins.

Nous envisageons un avenir où nous créons l’abondance par la réciprocité, au lieu de seulement exploiter la terre.

Confiance & transparence

Des vérifications
annuelles

Teneur en carbone (infrarouge)

Vue standard

Densité de la biomasse

Monitoring par satellite

La régénération des sols, l’expansion des zones cultivées et la capture du carbone de l’atmosphère sont mesurées et vérifiées en permanence grâce à l’imagerie satellite.

Les satellites modernes capturent plus que de simples photos, ils balaient également d’autres fréquences lumineuses qui permettent de mesurer les volumes de séquestration du carbone et la densité de la biomasse. Ces données satellite sont ensuite compilées avec les échantillons physiques du sol concerné et éventuellement avec des scans de drones locaux.

Ces technologies avancées fournissent les preuves et la documentation nécessaires pour soutenir les rapports RSE et la comptabilité carbone de nos clients.

(Images réelles de l’un de nos projets)

Teneur en carbone (infrarouge)

Vue standard

Densité de la biomasse

Sécurisé sur un registre public distribué

Nos projets de restauration des sols sont en cours de numérisation, ce qui signifie que la propriété du projet et tous les crédits de capture du CO2 sont inscrits dans un registre public immuable pour une transparence totale. Cela garantit qu’aucune partie d’un projet, ni les quantités de carbone capturées, ne peuvent être comptabilisées deux fois.

Les données collectées seront téléchargées sur une « technologie de registre distribué » (DLT) publique.

Un nouvel instrument financier

Pour les institutions financières et les investisseurs privés, la propriété du projet sera organisée par le biais d’un token financier entièrement réglementé (Security Token) que nous prévoyons de coter à la Bourse Suisse SDX ou une bourse similaire, en tant qu’IDO (Initial Digital Offering) afin d’assurer la liquidité future à la classe d’actifs de l’agriculture et de la foresterie régénératives, jusqu’alors financièrement illiquide.

Trouvez votre offre de décarbonisation sur mesure
en tant qu’entreprise, fonds d'investissement ou particulier

Nous offrons aux entreprises deux moyens de décarboner leur activité.

Nous proposons la Capture et le Stockage Permanent du Carbone à un coût nettement inférieur aux prix actuels du marché dans cette industrie émergente, qui est actuellement dominée par le Direct Air Capture (DAC). Notre technologie permet de stocker le carbone capturé dans des sols pauvres ou dégradés pendant plus de 1 000 ans, augmentant ainsi la fertilité et la résilience de la terre et la sécurité alimentaire des générations futures.

Nous proposons également la Capture du Carbone avec remplacement direct des combustibles fossiles, une méthode innovante qui a reçu une validation ISO 14064 de DNV. Nos contrats incluent une méthode d’autofinancement qui permet aux entreprises de décarboner à très grande échelle sans impacter leur résultat net ou leur bilan comptable.

Nous invitons tous les citoyens

à partager la responsabilité de la restauration de la planète

Play Video